Virus Zeus

Le virus Zeus attaque Facebook

En 2007, un virus appelé Zeus a attaqué des milliers d’ordinateurs dans le monde. Ce fléau virtuel a été développé avec un objectif simple, mais dangereux : voler les mots de passe et des données sur les comptes bancaires des victimes.

Depuis sa création, de nombreuses variantes ont vu le jour. Chaque nouvelle version a été conçue pour échapper à la détection, mais le but de ce cheval de Troie est resté fondamentalement le même : dérober des informations bancaires.

Son fonctionnement est simple : une fois installé sur l’ordinateur, le virus informatique (cheval de Troie) ne se manifeste pas immédiatement. Il reste en sommeil jusqu’à ce que la victime accède à un site bancaire ou entre ses données bancaires, lors d’un achat sur internet par exemple et aspire les données d’authentification. Comme le note Big Browser, un blog du Monde.fr, une fois les données confidentielles aspirées (numéros de compte bancaire, mots de passe et informations personnelles), elles sont ensuite revendues sur le marché noir des hackers, dont beaucoup opèrent depuis l’Europe de l’Est et la Russie.

Zeus, également connu sous le nom ZBOT, a été cité dans le cadre d’une attaque qui a détourné 800 millions de dollars de comptes bancaires en Europe, en Amérique latine et aux États-Unis. Outre les données bancaires, Zeus est programmé pour voler toute identification de l’utilisateur en ligne, et ses données personnelles.

Voici la vidéo en anglais de la description du mode opératoire expliqué par Symantec.

 

Zeus attaque Facebook

Il semble que même après tout ce temps, le virus Zeus n’a pas cessé de se développer. Une nouvelle version du virus vient de débarquer sur Facebook. Les attaques se sont intensifiées et ont atteint leurs apogées en mai de cette année.

C’est Eric Feinberg, membre-fondateur de FAKE – « Fans Against Kounterfeit Enterprise », un groupe d’influence qui lutte contre la contrefaçon sur le web et dédié à la protection de la vie privée sur les réseaux sociaux, qui a observé une recrudescence du nombre de pages Facebook infectées par de fausses publicités générées par Zeus.

C’est en cliquant sur de fausses publicités, publier sur des faux comptes Facebook à très fortes audiences, ou bien encore sur les liens contenus dans les spams que vous recevez par mail, que se lance le processus d’installation.

Ci-dessous une capture d’écran du type de publicité concerné :

Virus Zeus sur Facebook

 

Comment vous protéger ?

Pour échapper à ce genre de problème, il est nécessaire, avant tout, d’une bonne dose de bon sens. Évitez d’accéder à des pages suspectes sur Facebook, et surtout ne pas cliquer sur les liens qui apparaissent dans votre timeline.

Découvrez comment se souvenir de tous ses identifiants et mots de passe, en cliquant sur le lien.

Facebook a une page qui comporte plusieurs informations de sécurité et des conseils sur la façon de se protéger contre la fraude. Aussi, si vous pensez que votre profil ou vos données pourraient avoir été compromis, vous pouvez protéger votre compte.

De plus, comme il y a des milliers de profils actifs sur le réseau, la société demande aux utilisateurs de signaler tout compte suspect ou page. Cette tâche est un peu plus facile maintenant que Facebook a un système de vérification des comptes.

 

Ipt34.com vous conseille une extrême prudence et vous propose de partager cette information avec vos proches.

 

Retrouvez un article sur Atlantico

Retrouvez un article sur Le Monde